¡ Viva la Tierraaa !

cover-r4x3w1000-5e5ce877455a9-china-trop-2020056Sourire quand même… Se réjouir quand même… Ça a commencé par cette image comparant le ciel chinois avant et après le confinement. En si peu de temps, le ciel s’est désengorgé, est devenu transparent et laisse voir la terre. Émerveillée, je fixe mon regard pendant que dans ma tête il se fait un tumulte: ça irait si vite? Quelques semaines et on se remet à respirer?

25771Puis d’autres images incroyables apparaissent sur la Toile. On distingue le fond des canaux de Venise, qu’on a toujours connus opaques. L’eau est devenue translucide, donne à voir des petits poissons guillerets qui ne doivent pas en revenir que moi de la disparition des touristes et leurs vaporetti et autres embarcations cradoques.  Sans compter celle des ignobles paquebots de plaisance, géants malfaisants et vibrants d’indifférence crasseuse.

Unknown-2Et dans le port de Cagliari, en Sardaigne, habituellement envahi par des bateaux dégueulant du fuel à plein pot, des dauphins en balade viennent voir de plus près ce qu’ils ont appris à éviter! Des dauphins! Des dauphins curieux, audacieux, spontanés. Et les autochtones fascinés, ravis, les regardent comme on regarde une aurore boréale!

J’ai le coeur qui fait des bonds, c’est trop d’émotion d’un coup!

Unknown-3Un virus microscopique (et malfaisant, on va y laisser des plumes dont on commence seulement à avoir idée, et je pense à toutes celles et ceux qui sont aux premières loges de la tragédie qui vient…)  est en train de  faire ce qu’aucun groupe de pression, syndicat, manif, pétition ne peut rêver de réussir: la planète qui se remet à respirer! On l’imagine, notre bonne vieille maman la Terre se réveillant délestée de sa coque toxique. Incroyable sensation de légèreté…

imagesAutre surprise: la gastro entérite a très fortement diminué, parce que les gens se lavent (enfin) vraiment les mains! Ça veut dire que d’habitude, y en a qui entendent ces consignes, mais ils s’en foutent! Une bonne vieille chiasse, ça les dérange moins que d’avoir à se frotter les patounes sous le robinet! La tripe en folie plutôt que le savon de Marseille! Faut-il être crétin…

Unknown-4La permanence de ce fond de crétinitude  ne suffira pas à relativiser mes espérances: l’arrêt obligé de la planète a fait baisser la pollution! À quelque chose malheur est bon, no hay mal que por bien no venga, tout ça… Un espoir revient que peut être on peut encore sauver les humains, faire machine arrière, écouter enfin les scientifiques et la petite Greta… La diète énergétique semble indiquer que c’est possible, que rien n’est perdu, que la nature est bonne fille, que beaucoup de catastrophes sont réversibles. Que dès que le confinement sera terminé, il faudra mettre une énergie décuplée à ne pas laisser faire ceux qui voudront revenir aux délires d’avant.

Unknown-5Depuis hier c’est le printemps…. Samedi, ciel gris, petite mélancolie passagère, un peu triste mais pas trop… Me passe par la tête une vieille chanson de France Gall, il y des moments où j’aime tout le monde… Oui, je sais, un brin cucul, mais c’est comme ça..

Que la journée confinée vous soit douce, camarades humains.

 

6 réflexions au sujet de « ¡ Viva la Tierraaa ! »

  1. Oui Isabelle, tu as raison de dire que peut-être rien n’est perdu et que « no hay mal que por bien no venga ». Bisous à toi

  2. Ce virus nous changera à jamais. Et j’espère comme toi, que nous ne reviendrons pas aux délires d’avant.
    Bisous de Bruxelles.

  3. Finalement, si on veut voir les effets collatéraux bénéfiques de ce virus, autres que ceux mentionnés dans cette chronique, j’en rajouterais un, qui me réjouit personnellement, c’est de lire une chronique par jour,,,y’ a du bon…no hay mal etc etc…..jajaja….viva Isabelle….

Répondre à Isabelle Alonso Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>