Ruban jaune

th-6Déconfinement. Faut relancer la machine, se remettre à consommer, acheter, acheter, acheter, il parait que les gens en ont une envie folle… Envies de consommation?

Moi, c’est le contraire.

Je regarde autour de moi et j’ai envie de beaucoup de choses, mais pas de consommer.

th-3J’ai envie de me chlorophyller la plante des pieds, enlever mes chaussures, fouler l’herbe et les petites fleurs.

J’ai envie de nager, piscine ou mer, je m’en fous. Je veux de l’eau, de l’eau, chlorée ou salée, faire la planche, brasser, crawler, papilloner, m’immerger,  me laisser flotter, en communion avec tout ce qui est.

 

bronzer-ne-veux-pas-dire-bruler-sa-peau-au-soleil-15J’ai envie mettre ma peau au soleil, au vrai soleil, au soleil du Sud. D’en sentir la morsure, de m’enduire de lotion par peur du mélanome qui rôde mais m’exposer quand même parce que c’est trop bon.

th-2J’ai envie de manger du melon espagnol, ce ballon de rugby à peau de crapaud, piel de sapo,  dont la chair à point de maturité, fraîche et sucrée, au delà du juteux, au gout de miel et d’été, catapulte direct au paradis, j’en rêve… Et, plus tard, les mûres et les figues. J’ai envie d’Espagne, autant le dire.

IMG_0799J’ai envie de prendre mon petit neveu tout neuf dans mes bras, le balader, le cajoler, lui parler bébé, essayer de le faire rire et éprouver une délicieuse sensation d’accomplissement quand j’y parviens. Il aura bientôt quatre mois et ne connait de la vie que le confinement dans l’amour ébloui et les cernes de fatigue de ses parents, heureux âge….

PHOTO-2020-05-01-13-17-07J’ai envie de descendre dans la rue, de me glisser dans une manif, de crier des slogans qui viennent des tripes, de me sentir solidaire des autres, infirmières, profs, réfugiés, mal-logés, jaunes de gilet et rouges de coeur, de vendre SinéMensuel à la criée, de ressentir cette euphorie particulière du sentiment d’être ensemble, d’appartenir à la tribu rebelle et rigolarde de ceux qui aiment battre le pavé à la poursuite d’un monde meilleur. Et après, boire un coup en se racontant les péripéties du jour.

th-1J’ai envie d’aller saluer les gens qui habitent à quelques encablures de mon balcon, qui applaudissent comme moi tous les soirs depuis le début, quand il faisait encore nuit à vingt heures. C’est une autre rue, je les vois de loin et la raison pour laquelle je leur fais coucou au moment de rentrer chez moi est la présence à leur fenêtre d’un gilet jaune pendu, visible de loin, façon « Tie a yellow ribbon round the ole oak tree« , une de mes très favorites chansons américaines: un prisonnier prend le bus pour rentrer chez lui après avoir purgé sa peine de trois ans. Il écrit à sa fiancée de nouer un ruban jaune autour du vieux chêne pour lui signifier qu’il est le bienvenu. S’il ne voit pas le ruban, il ne descendra pas du bus et tracera sa route. Il demande au chauffeur de lui annoncer ce qu’il voit, il n’en a pas le courage. Et tout le bus se met à applaudir: au vieux chêne sont accrochés une centaine de rubans jaunes!

th-5Puissent les gilets se multiplier comme les rubans, quand reviendra le temps de se retrouver,  d’aller en découdre, en douceur, masqués, déterminés et pacifiques, contre la sale amnésie que nous concocte la macronie. Contre le vilain monde qu’elle s’acharnera à imposer si nous baissons la garde.

3 réflexions au sujet de « Ruban jaune »

  1. Bonjour Isabelle,
    étant l’heureux propriétaire d’un blog WP, et appréciant le vôtre, j’ai tenté de le « suivre » depuis WP, afin d’avoir le plaisir d’être notifié de vos publications, que j’apprécie énormément, comme je le fais couramment avec d’autres blogs.
    Je n’ai pas malheureusement pas trouvé l’option.
    Est-ce moi qui ai la berlue ou une volonté de votre part ?
    Quoi qu’il en soit je vous remercie pour la pertinence et l’esprit de vos publications.
    Bien cordialement,
    Régis

    • Bonjour Régis,
      Comment dire? Je suis une telle empirique de la chose informatique que la teneur exacte de votre message m’échappe un peu… Il s’agit d’une option « suivre », et pour tout vous dire ça m’enchanterait que vous me suivissiez (et toc!) mais je n’ai pas une idée très précise de la manière dont ça fonctionne. Disons le tout net, je nage dans la purée de pois. Je vais donc me renseigner et vous réponds dès que possible!
      Merci de me lire, anyway, ça me fait bien plaisir!
      Hasta pronto,
      iA

Répondre à Nicole Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>