Coquillage mémoriel

images« La mémoire est la fille de l’Histoire et la soeur du coeur. Ne l’oublions jamais » dit ce dessin du grand Forges.

La mémoire historique. Se souvenir de ce qui fut, et veiller au grain. Se souvenir de ceux qui vécurent, et qui nous ont légué le monde. Se souvenir d’antan pour construire l’avenir, éviter que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Écouter le passé comme, enfant, on pose l’oreille contre un coquillage pour percevoir les vagues d’antan, peut nous sauver. L’Histoire finit par bégayer parce qu’on ne l’enseigne pas comme une flèche chargée de futur, mais comme une conserve de légendes, une confiture de mythes. On tricote ainsi une amnésie qui n’arrange que les ennemis de la liberté.

images-1En ce matin de dimanche confiné, je ne suis pas allée à la messe. Mouaarf! Les dimanches non confinés je n’y vais pas non plus, preuve que mon exil domestique ne change que la forme de ma vie, pas le fond. On ne saurait louper une occasion de se montrer optimiste, alors que l’enfermement commence à me filer des courbatures.

Unknown-2Oui, je sais, je devrais faire du gainage, je suis parfaitement équipée en muscles risquant le ramollissement et en appareils de gym adéquats, sans vouloir faire de pub à mon TRX, qui a un nom de monstre préhistorique, alors qu’il s’agit d’un instrument de torture volontaire tout ce qu’il y a de moderne. Demain peut être… Procrastination virale…

Unknown-3Voilà. Mon activité physique en ce moment se réduit à agiter mes phalanges sur le clavier de mon ordi, le beach body n’est pas pour demain… Je trouve dans cette quête sur le Net des pépites qui me réchauffent le coeur. Je partage la dernière avec vous, trouvée dans « ElDiario« . Touchée……

Figurez vous qu’un créatif de Valladolid, Felix Rodriguez, plus connu sous le nom de « MrZé », a voulu rendre hommage aux affichistes républicains de la guerre d’Espagne (1936-1939). La fonction de ces dessins était, entre autres, d’attirer l’attention sur l’importance de l’hygiène des soldats. Il en résulta des affiches mythiques, qu’il a revisitées comme on dit, actualisées, mises à la mode du coronavirus. UnknownJ’ai ressenti en les voyant une émotion qui était faite de ce que je mentionne au premier paragraphes. L’écho de voix éteintes, vaillantes, précieuses. La trace de mains guidant les crayons sur des chemins de liberté. Nos aïeux se battirent jusqu’à la fin avec leurs armes, leurs pinceaux et leurs valeurs. Qui sont restées les nôtres. Le lien est là.

À l’heure où on ne semble avoir tiré aucun enseignement des épidémies Sras ou  H1N1, ni à la manière dont le fascisme sait surfer sur le malheur commun. À  l’heure où on laisse entendre que le coronavirus c’est moins grave parce que ça touche surtout les vieux, merci, Mr.Zé. Bravo. Gracias.

Carteles-disenador-Mr-Ze-coronavirus_EDIIMA20200320_0677_19

 

3 réflexions au sujet de « Coquillage mémoriel »

  1. Surprenantes et rafraichissantes affiches bien actualisées de « Mr Ze ».
    Le coronavirus est à notre porte et on espère vite l’oublier mais le fascisme est là depuis longtemps et beaucoup ne font rien pour l’éradiquer.
    Solo el pueblo salvara el pueblo
    Besotes no contaminados

  2. ça alors, de coquille en coquille (« paragraphes »), vous en parlez justement et la mettez à votre oreille! ô délices! j’aime ces coïncidences, anodines peut-être mais puissantes à leur façon!

    Grand merci pour tout ceci et cela aussi!

Répondre à Isabelle Alonso Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × = 36

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>