12 & 13 mai, Étampes

thSoir du 7 mai 2017. Une bonne chose de faite, comme on dit en Bourgogne et sans doute ailleurs. On a un nouveau Président, au cas où ça aurait échappé à quelqu’un. On va pouvoir recommencer à parler, comme ça, pour rien, se livrer à ce babillage sans conséquence, équivalent de l’épouillage mental comme l’expliquent les éthologues. Ils  étudient les comportements animaux et nous en sommes, même (et surtout) quand nous glissons un petit papier dans la fente, pour désigner le nouveau grand chef. On a voté. On a un chef tout neuf. Tout frais. Il a encore de la coquille d’oeuf sur la tête et du lait au bout du nez. Mais il est aussi le dernier chainon d’une chaine très archaïque et très répétitive qui aime à s’appeler démocratie, dernier avatar connu d’une organisation hiérarchique enracinée jusqu’aux tréfonds… Vite un chef! Qu’on sache où on va! L’expérience nous montre que lui non plus ne sait pas, mais il nous faut du rituel, ça nous rassure. Sauf quand ça nous inquiète.

hdrMoi je continue ma petite bonne femme de chemin. Je serai, ces vendredi 12 et samedi 13, pour jouer à 20h30 sur la scène des Grands Solistes, à Etampes, chez Saïda Churchill et Romain Bouteille. Je ne me retiendrai pas. Je parlerai de celles (et ceux) qui ne kiffent pas les chefs, qui n’en ont pas besoin. Vous êtes invité, Président-Manu ! Mais pas sans Brigitte, apparemment la seule révolution de ce quinquennat…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six × 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>